Ça y est, dans moins d’un mois je quitte mon appartement à Bordeaux. Je pars ensuite vivre deux petits mois chez mes parents (et travailler également, mais je souhaite passer du temps en famille avant mon départ) avant de partir début 2019 au Japon. Je vous en parlais dans un autre article il y a quelques semaines, le départ pour la grande aventure approche. Forcément, je dois alors passer par plusieurs étapes : laisser mon appartement, me dire que je vais laisser mes amis, mon travail… Mais le plus dur, c’était sans conteste de laisser mes affaires, de les donner, de les revendre. Je me suis donc fixé un objectif : fermer la porte de mon appartement dans quelques jours avec seulement une valise et un gros sac à dos.

Faire tenir toutes ses affaires dans un sac et une valise : un beau défi

Je suis de ceux qui pensent qu’on accumule toujours beaucoup trop de choses. En quelques années, je me suis retrouvé avec une tonne de goodies de jeux vidéo, avec (beaucoup) trop de vêtements (alors que j’en mettais 10% à peine), des objets high-tech bien trop inutiles (coucou Google Home et toutes mes ampoules connectées),… Bref, la liste est longue. Ce voyage, c’est un nouveau départ sur tous les points et je voulais également que ce le soit sur les choses matérielles, ça me semblait important pour avancer. Objectif : mettre mes vêtements dans mon sac à dos et le reste de ce que je garde dans une valise. Le défi quasi impossible.

Faire tenir toutes ses affaires essentielles dans son sac à dos ? Rien n’est impossible.

Faire le tri ? C’est loin d’être si facile que ça

Alors au départ, je trouvais ça plutôt fun de me dire que j’allais tout faire tenir dans un sac. En pratique, ça n’a rien eu à voir. À chaque objet, c’est le même dilemme : “Je l’ai depuis des années, je ne peux pas le jeter, le donner ou le vendre”. Puis finalement, il faut trancher. C’est de loin la chose la plus difficile de ce départ, on s’attache à des choses banales dont on ne sert jamais et pourtant, on ne veut rien jeter. Quand j’en étais au 6ème sac poubelle, je me suis dit que j’aurais dû faire ça depuis longtemps et que finalement, tout ce que je jetais n’était pas si important. Sauf qu’à ce moment, je jetais les choses que je ne jugeais pas si utiles que ça. Et je suis arrivé à un moment aux choses avec une certaine valeur sentimentale. Parfois, ce n’était pas grand chose pourtant j’y étais attaché. J’avoue moi même ne pas comprendre pourquoi je gardais certains trucs… Je me suis donc forcé, à chaque fois, à donner, jeter ou vendre mes affaires. Je vais pas mentir, j’ai beaucoup donné de choses pour me débarrasser et en même temps : merci les groupes comme Wanted Bordeaux sur Facebook par exemple qui m’ont permis de trouver en quelques minutes à chaque fois à un acquéreur de mes objets. Autant je n’ai d’ailleurs pas eu de mal à laisser partir mes meubles, autant j’avoue que sur d’autres objets c’était compliqué. J’ai donc fait le choix de garder ce qu’on m’avait offert (ex : des cadeaux qu’on m’avait ramené de certains voyages) et de jeter le reste. Je vais alors stocker en France le temps de mes voyages ces objets. Je n’ai cependant pas pu m’empêcher de garder avec moi quelques figurines de divers jeux vidéo également.

Parce que oui, avec mon blog j’ai accumulé une tonne de jeux, de produits dérivés, etc. En bientôt 9 ans de blogging, je ne compte pas les choses que j’ai pu recevoir et j’en suis très content. Néanmoins, c’est surdimensionné au niveau de la quantité et je m’en rends compte aujourd’hui… J’ai donc fait le choix de donner l’intégralité des jeux que j’ai pu recevoir gratuitement et idem pour les goodies. Je suis content d’avoir fait quelques heureux même ! 😉. J’ai ensuite vendu certaines choses que j’avais pu acheter, j’ai pour l’heure simplement gardé mes jeux PS4, mon PlayStation VR et ma Switch. Avec moi, je compte uniquement prendre ma Nintendo Switch en voyage. À l’heure où je rédige ces quelques lignes, il me reste juste de la vaisselle, divers ustensiles de cuisine et encore quelques meubles (il faut bien encore dormir et manger, forcément…). Chaque semaine, mon appartement se vide et je me dis que définitivement, le départ approche. En même temps : quel soulagement de se débarrasser de plein de choses qui étaient inutiles ! Je m’en rends particulièrement compte en ce moment.

Le plus difficile reste à venir, c’est quand je vais fermer la porte de mon appartement et clairement me rendre compte que je n’ai plus qu’un sac à dos et une valise. On ne se rend pas compte à quel point tout ce qu’on a est inutile et je recommande à tout le monde de faire cet exercice un jour, au point de se séparer de tout ce qu’on a ou presque pour repartir sur de bonnes bases. Ne jetez cependant pas tout : donnez à des associations, proposez vos objets sur groupes Facebook ou bien recyclez. Maintenant, je vois le départ qui arrive et je me dis que dans quelques mois, ces moments seront derrière moi.

Pensez, Croyez, Rêvez et Osez.

Walt Disney.