Il y a quelques semaines, je vous expliquais que j’en avais marre des écrans. Un besoin de prendre l’air s’imposait, c’était clair. Depuis plusieurs mois, une idée me trottait derrière la tête. Maintenant qu’elle vient de germer, je me dis qu’il est temps d’en parler. Ça y est, dans 6 mois je quitte tout, je pars. Je quitte mon logement, je quitte mes proches, je quitte mon CDI. Je pars à l’aventure et j’ai hâte même si je doute.

Repartir de zéro à l’étranger

C’est bon, j’ai annoncé à mon patron que je comptais partir. Actuellement Community Manager/Chargé de Webmarketing en CDI dans une agence web où j’adore ce que je fais, je viens de prendre une décision. La routine s’est installée et j’ai eu envie de changements. Ça y est, c’est décidé, mon billet d’avion est même déjà acheté : un aller simple pour le Japon est prévu. 1 an sur place (en théorie) dès début 2019 et un changement brutal dans mon quotidien. Repartir de zéro pour tenter de me retrouver, là où j’ai l’impression de n’avoir jamais vraiment levé la tête de mon ordinateur depuis des années, malgré que j’ai adoré tout ce que cela a pu m’apporter.

Des blogs : une passion qui m’offre l’opportunité de partir

Depuis que j’ai 13 ans, j’ai la chance de pouvoir écrire des articles sur divers blogs. Cela m’a alors permis au fil des années d’avoir quelques revenus et surtout de collaborer avec de nombreuses personnes. Cette activité qui n’était qu’une passion d’un petit gamin dans sa chambre se révèle aujourd’hui rémunératrice (quand je travaille sur ces blogs ou pour d’autres sur des projets web par ailleurs) et même si la passion est toujours là, la question légitime est arrivée : pourquoi ne pas quitter son travail pour vivre de son auto-entreprise ? Le pari est risqué sur le papier car les revenus sont variables dans les activités de ce type. Aujourd’hui, je cumule donc un CDI et de l’auto-entreprenariat, ce qui me permet de vivre convenablement à Bordeaux et j’ai conscience que c’est une chance, d’autant que même d’un point de vue social je suis totalement épanoui. Cependant, quand je regarde derrière moi, j’ai l’impression d’avoir très vite tout enchainé : études et travail sans la moindre pause et le moindre éclat. Premier emploi, premier CDI avec salaire convenable. Je sais que c’est une chance, c’est génial mais finalement ça ne me ressemble pas et je me rends compte que j’aurais peut-être aimé être confronté à moi-même et plus de défis. Avec un ordinateur dans mon sac à dos, je peux exercer une passion qui me permet de découvrir de nouveaux horizons. Je l’ai compris peut-être un peu tard, mais je compte pas laisser passer cette chance.

Une réflexion nécessaire mais pleine d’incertitudes

La révélation s’est faite il y a quelques mois déjà, mais je devais réfléchir avant de prendre une décision plus concrète. Aujourd’hui j’en suis certain, je quitte mon travail dans quelques mois, le temps de tout préparer avant mon départ. J’ai encore quelques mois pour revendre tout ce que j’ai et ne partir qu’avec un sac à dos. C’est aussi une volonté : me séparer de plus ou moins tout ce que j’ai car je me rends compte en grande partie que le confort extrême dans lequel je suis n’est pas forcément nécessaire. Oui, je devrais pouvoir vivre sans Google Home… En même temps, je viens d’avoir 22 ans et je me dis que c’est le moment de faire cela avant que d’autres obligations puissent éventuellement m’en empêcher. Cependant, voyager coûte cher et nécessite des revenus, j’en ai bien conscience. C’est pour cela que je me suis laissé quelques mois pour essayer de développer des activités plus complètes en tant qu’auto-entrepreneur.

Un emploi du temps enfin sur mesure

Grâce à mes 8 blogs que je tiens aujourd’hui, comme je l’ai déjà dit, je peux déjà tirer quelques revenus de ces activités. Dans un premier temps, cela me permettra de tenir plusieurs mois à l’étranger. Alors oui, je ne vais pas quitter les écrans comme je le voudrais mais je vais déjà pouvoir prendre un grand bol d’air frais et ça, ça n’a pas de prix. Terminé les horaires fixes du bureau et place à un emploi du temps comme je le souhaite. Je vais également travailler 100% pour moi et cela change tout. Ces activités me permettront également d’effectuer diverses prestations en freelance à côté et de pouvoir ainsi m’épanouir professionnellement. J’ai également hâte de passer à plein temps sur mes blogs pour proposer toujours plus de nouveaux contenus.

Une année et plus si affinités…

Je pars avec un objectif d’une année en Asie (d’abord au Japon, notamment pour développer mon blog qui parle de ce sujet et ensuite, je vais bien voir où le vent me mènera). Je ne sais pas encore si je vais revenir en France par la suite, en tout cas une chose est certaine : cela me changera. J’ai déjà compris que je ne souhaite plus être devant un bureau 5j/7 face à écran. J’ai eu la chance durant les derniers mois de donner des cours auprès d’étudiants et ça a été une vraie révélation professionnelle. J’ai adoré ces échanges, ces cours et je dois bien avouer que c’est un domaine dans lequel j’imagine une éventuelle reconversion dans les années à venir. Quoi qu’il en soit, ce n’est pas pour demain. D’ici là, j’ai le temps de voir comment tout évoluera et même si cette aventure ne me plait pas, il y aura tout de même de magnifiques choses à en retenir et rien ne m’empêche de revenir en France à tout moment.

Le départ pour début 2019

Ça y est, dans 6 mois c’est le grand chamboulement. Début 2019, je m’envole donc vers l’Asie et de nouvelles aventures. Vous pourrez suivre tout cela sur mes divers blogs et je ne manquerai pas de vous en reparler, une chose est certaine : j’ai hâte, bien que je dois l’avouer, je doute parfois de ce choix. Une sorte de mélange d’excitation et de stress mais c’est aussi ça l’aventure.


“Tous nos rêves peuvent devenir réalité, encore faut-il avoir le courage de les poursuivre.”

Walt Disney.