Je vous l’ai déjà dit : j’aime mon travail. J’ai toujours voulu bosser sur les réseaux sociaux et j’ai eu la chance de pouvoir faire ce que je voulais. Seulement, aujourd’hui je prends conscience d’une chose : je n’en peux plus des écrans, je sature réellement et c’est problématique pour deux raisons : je suis Community Manager et je passe donc 7 heures par jour minimum devant mon écran et je suis également blogueur en tant qu’auto-entrepreneur. En clair, je ne me déconnecte jamais.

Depuis plusieurs semaines, je prends conscience d’une chose : les écrans dans mon quotidien m’oppressent. Internet c’est formidable mais cette surdose de technologies et le fait d’être connecté en permanence est un vrai problème. De mon côté, je passe de moins en moins de temps sur les réseaux sociaux. Je ne supporte plus Instagram et Facebook par exemple, je ne supporte plus de voir mes amis prendre une photo quand je bois un verre avec eux juste pour la mettre sur les réseaux sociaux, je ne supporte plus de voir ces centaines de notifications chaque jour qui rythment ma vie. Bref, j’ai l’impression de perdre au quotidien un lien humain.

Je n’ai que 22 ans et pourtant, je crois faire une overdose des écrans avec mon travail. Je ne peux pas expliquer exactement cette sensation, mais j’ai la sensation aujourd’hui que tout cela m’amène à faire des tâches qui manquent de sens. J’aime ce que je fais, mais la barrière du numérique, le fait d’échanger des mails toute la journée, etc… Tout cela fait perdre un lien humain que je juge essentiel, important et qui est dans mon ADN. Il vaut mieux savoir dire stop bien souvent avant qu’il ne soit trop tard et qu’on soit dégouté de tout cela.

Les écrans sont partout dans notre quotidien.

Je suis le premier à être dingue de toutes les innovations techniques, à passer des heures devant mon ordinateur ou mon iPad sur Netflix et pourtant aujourd’hui, je prends conscience que les écrans bien que formidables pour nous apporter de nombreuses choses positives peuvent aussi être un vrai problème. Évidemment, chacun fait ce qu’il veut et “C’était mieux avant” est une connerie sans nom. Je ne dis pas qu’il faut tout arrêter, je dis juste qu’il faut réfléchir à l’utilisation qu’on en a. J’y passe des heures et des heures, je préfère d’ailleurs ne pas les compter. Sauf que se rendre compte de cela, c’est déjà à mon sens, essentiel.

S’il y a une chose de claire, c’est que je ne me vois pas dans ce milieu toute ma vie. Je rêve par exemple aujourd’hui de pouvoir oeuvrer dans l’humanitaire ou l’éducation, me sentir utile, me rendre compte de la réalité des choses et ne pas me cacher derrière un écran d’ordinateur. Recréer du lien est important et pourtant, j’au suffisamment de liens sociaux  en dehors de mes activités professionnelles mais depuis peu, j’ai tout particulièrement pris conscience de l’importance de ces moments partagés avec d’autres. Derrière un écran le lien humain ne sera jamais identique à celui d’une conversation en face à face.

Cet article n’a aucunement pour but de donner des leçons, je ne suis personne pour ça. Je souhaite cependant amener chacun à réfléchir. Les réseaux sociaux ce n’est pas la vraie vie et notamment Instagram. Mais ce réseau social est un cas particulier, c’est la raison pour laquelle je vous laisse lire le billet détaillé à ce sujet sur un autre de mes blogs… En attendant, modérez votre utilisation avant l’overdose d’écrans, sincèrement : je pense qu’il faut en avoir conscience. Voulez-vous aller vers un monde où le lien humain sera dénudé de sens ? La question mérite d’être posée.