Il y a une chose en laquelle je crois profondément : le talent de chacun et ses capacités à créer son propre succès. Malgré ce que l’on peut dire, on a tous à un moment donné eu une envie ou une passion prenante. Dans ce cas, on ne prend pas que du plaisir, on la vit réellement. C’est ce qu’il m’est arrivé quand j’ai lancé mon premier blog. On m’a alors proposé un premier article sponsorisé au bout de quelques semaines mais j’étais jeune. Une question s’était posée : Faut-il accepter ? Comment déclarer ces revenus si j’accepte ? Vais-je avoir ensuite une bonne image ? Cela peut-il être rentable sur le long terme ? Je me suis laissé encore du temps avant de me lancer officiellement, quelques années plus tard.

Je pense très sincèrement, qu’il faut croire en ses capacités. Il faut réfléchir à un éventuel business plan si besoin et il faut se jeter dans le vide. Si une personne est prête à payer pour un article sponsorisé, d’autres le seront également. Puis si votre activité n’est pas rentable ? C’est pas grave. Croyez en vous, croyez en ce que vous avez envie de faire. Quoi de mieux que de commencer à gagner de l’argent (même avec une éventuelle autre activité à côté) sur un projet qui vous passionne ? Il faut se lancer, ça ne coûte rien. L’audace paye et surtout, si vous ne tentez pas, vous n’aurez alors que des regrets. Professionnellement, entreprendre est également très bien vu. Ce n’est pas le cas de tout le monde, alors imaginez-vous devant un recruteur à parler avec passion de votre micro-entreprise que vous avez créé. On se dit alors qu’on est là, face à quelqu’un d’audacieux.

Entreprendre, c’est pas sorcier. Lancez-vous, croyez-y !

De mon côté, j’ai fait le pas de l’auto-entrepreunariat. C’est pas compliqué, cela demande juste de l’organisation. C’est vrai après tout : en deux clics c’est fait sur internet. d’un point de vue administratif.  Alors oui, il faut ouvrir un compte bancaire et faire deux ou trois autres choses, mais c’est si facile… De plus, je vous assure que c’est un pas vers la liberté mais également un moyen d’être très fier de voir que votre passion et votre travail peuvent vous permettre d’en tirer des bénéfices. Que cela soit clair, je connais le travail en tant que salarié. J’aime beaucoup cette situation qui m’offre d’ailleurs un salaire fixe tous les mois. Après, comme partout il y a de bons et de mauvais côtés. Néanmoins, là, c’est tout autre chose. Alors oui, cela demande plus d’organisation : faire des devis, factures,… Mais après tout, n’est-ce pas dans ces contraintes qu’on y trouve un soupçon de liberté ?

Que vous vouliez lancer votre chaine YouTube, créer un site internet/blog, fabriquer des bijoux et se mettre à les vendre ou bien encore tout autre chose : si l’envie est là, ne vous privez pas. On commence par passion, mais quand on peut en tirer des bénéfices, on va pas se priver. Vous avez peur de l’échec ? Je pense qu’il vaut mieux se casser la gueule et prendre cette expérience comme un vrai plus, plutôt que regretter de ne pas avoir fait ce que vous aimez par dessus tout. Qui sait, peut-être que dans quelques mois ou années vous pourrez en vivre à temps plein ? C’est enrichissant, c’est prenant, on ne compte pas forcément ses heures… sauf qu’au final, on s’en fiche. Alors oui, ne vous lancez pas dans un blog pour espérer devenir riche. Idem pour ce qui concerne la réalisation de vidéos sur YouTube. Vous ne gagnerez pas un SMIC tous les mois dès le départ. Par contre, on ne devrait pas avoir de problèmes avec l’argent. Dès lors qu’on vous propose de gagner un petit quelque chose, même si au départ la passion était l’élément déclencheur, on ne va pas cracher dessus. Ceux qui vous diront qu’il faut continuer par passion n’auraient probablement pas fait cela à votre place. Par ailleurs, je pense aborder ce sujet de l’argent “tabou” dans l’entreprenariat du web dans un futur article.